toc toc….entrez . L’accueil du matin

.

une allée colorée… sous l’œil de Bouddha

La porte est ouverte.. je vous laisse rentrer..

IMG_6443.jpg

vous voilà dans le coin accueil (vous avez vu, y a même du lino herbe..) il s’agit d’un espace réservé le matin et le soir pour les parents.  je préfère limiter l’accès aux coins jeux pour les enfants pour une question d’hygiène et de sécurité. c’est leur territoire dans la journée.

Sur l’étagère le planning de présence pour la semaine et surtout le tableau des photos, des cartes postales..(merci encore aux grands et à leurs parents qui y ont  pensé.)

c’est ici que  se passent  les transmissions (sauf en période estivale, nous sommes plus à l’extérieur), le « déshabillage  » manteau , chaussures et le rhabillage le soir

L’enfant enlève son manteau s’il est autonome ou vous le faites s’il est trop petit Nous échangeons sur la nuit et le petit déjeuner de celui-ci. J’ai besoin de ces informations du réveil et de santé du jour de votre enfant afin de pouvoir m’organiser (fatigue, maladie…) sur le déroulement de mon planning.

Et c’est le moment de  laisser votre enfant.  Après cette  discussion je vous invite à lui souhaiter une bonne journée et à quitter les lieux. (Un enfant a besoin de savoir que vous partez et qui reviendra le chercher le soir)    Au fur et à mesure le rituel de séparation est pris, un accueil personnalisé et chaleureux

Mais parfois il y a des matins plus durs, de la fatigue en plus, et voilà l’enfant qui se met à bougonner…et vous de culpabiliser…la séparation est alors plus dure.

Je verbalise l’attitude de l’enfant : tu as l’air fatigué aujourd’hui, et tu n’as pas envie que maman (ou papa) parte.  Je comprends maman (ou papa)  va aller travailler et sera de retour après ton gouter. La maintenant on va aller chanter et lire avec les autres enfants..

Maintenant tu vas faire un câlin à maman (ou papa) et ensuite on s’installe sur les coussins.  Faire diversion est un moyen qui fonctionne bien. Il faut éviter de faire trop durer ce moment cela ne fait qu’empirer les choses.

C’est important pour l’enfant que le parent l’avertisse de son départ et ne se sauve pas en cachette même si cela engendre des pleurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :