La consigne positive

J’essaie de faire attention à mon langage quand je suis avec les enfants . Mes amis Capitaine Haddockpeuvent vous raconter quand ils viennent à la maison il y a une tirelire spéciale pour les « mots fleuris ».  A la naissance de ma première fille, nous  (monsieur papa et moi même) avions décidé de faire une ovation au capitaine Haddock  (mais si vous le connaissez dans Tintin.. )

Alors il y a eu des fleurons de « macaroni sec » « milles milliards de sabords » et surtout des « bachibouzouks » à n’en plus finir … (ce fut répété par certains fripons de quelques années.)

Les enfants nous écoutent alors si en plus de surveiller nos paroles, nous essayons de positiver notre langage pour les consignes  cela est vraiment important.  Ce n’est malheureusement pas toujours notre premier réflexe. Notre éducation, notre passé, notre vécu ne nous a pas appris ainsi. Alors au travail !!!

Je remercie une nouvelle fois Virginie alias Bougribouillons qui me donne l’occasion de vous présenter ses illustrations. (son blog : ici) 

La consigne positive ou pourquoi éviter le "pas" - chronique Bougribouillons

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :